MBF

#5 Lenny & Audrey Selva

Voici le 5eme volet de mon projet très personnel “I AM THE VIRUS“.

En quoi consiste le projet ? J’ai donné une carte blanche sous forme de texte + un visuel, à des des acteurs de la scène métal et alternative de Montpelier et du grand sud. Pour qui nous racontent, ce qu’ils vivent / pensent depuis un an, avec la pandémie.

Pour voir les précédentes cartes blanches, c’est par ici :
#1 Fab Caro Muriel Palaciohttps://www.buffetfroid.net/i-am-the-virus-1/
#2 Guillaume Texier (La Distillerie) & Jizusshttps://www.buffetfroid.net/2-guillaume-jizuss/
#3 Brett Caldas lima & Fanny Saint Pierrehttps://www.buffetfroid.net/montpellier-scene-metal-pandemie/
#4 Alex Scarlean https://www.buffetfroid.net/scarlean/

TEXTE : LENNY chanteuse du groupe FUNERAL PARADE
ILLUSTRATION : AUDREY SELVA (tatoueuse)

[…]
2019:
– Tu fais quoi dans la vie ?
-Je suis Chanteuse !
-Et sinon Tu as un vrai métier ?
2020 :
[…] non essentiel.les.! 

non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les …. non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les…

STOP !

Comment peut-on encore sous estimer la puissance des mots ? Et celui-ci, appliqué à l’être humain est d’une violence sans équivoque !

2021 : Je fais quoi dans la vie ?

J’essaie de trouver les moyens de garder la tête hors de l’eau, j’essaie de voir le positif de la situation, je profite de ces heures imposées à la maison pour tester de nouvelles choses, instruments, techniques, je cogite sur de nouveaux projets qui verront peut-être le jour, je travaille et je fais ce que je sais faire de mieux dans la vie : créer !

Le plus dur dans tout ça, c’est de ne pouvoir se projeter et d’avoir l’impression d’être sur une route interminable sans savoir quand j’arriverai à destination… mais… je sais que je ne suis pas seule, je sais que nous sommes tous sur des routes parallèles qui finiront par se rejoindre, et c’est ce qui me fait tenir : nos retrouvailles !

Alors aujourd’hui plus que jamais je me sens légitime et je ne laisserai personne me faire croire que je suis non essentielle !

Ce monde actuel sans concert, sans théâtre, sans cinéma, sans exposition et sans tellement d’autres choses est la preuve vivante que nous sommes tous plus essentiel.les que jamais !

NOUS SOMMES ESSENTIEL.LES !

Et ne laissons jamais personne nous faire croire le contraire ! Jamais !

On se retrouvera plus déterminés que jamais : Restons forts, restons solidaires, restons Rock’n’roll, et comme on dit chez nous nous : See you in the pit ! 🤘🙂🖤

#2 Guillaume & Jizuss

Deuxième volet de mon projet I AM THE VIRUS, retrouvez l’explication du projet et le premier témoignage ici ! Avec l’illu de Fab Caro et le texte de Muriel Palacio.

ILLUSTRATION : JIZUSS
https://www.instagram.com/jizuss_art/

TEXTE : GUILLAUME TEXIER LA DISTILLERIE

Ça y est ! Nous y sommes. Voilà 1 an tout pile que l’on est “confinés” en France.
Enfin. Techniquement, nous avons été confinés 3 mois l’année dernière et ensuite nous avons pu retrouver nos emplois, notre mode de vie et notre réseau social à nous, pendant un court moment.
Si je résume ce “nous” au monde des métalleux, et que je le réduis au monde de la Distillerie, je me contenterais de dire que notre microcosme de gens, n’ayant pour but, que celui de se réunir autour d’un verre pour discuter de chose et d’autre ou simplement s’en coller une belle pour être sûr de la regretter le lendemain. Alors je pense que l’on fait partie des derniers résistants.
Sans faire de parallèle hasardeux avec les vrais héros de la résistance pensant l’occupation, le mode de vie pour lequel sont morts nos héros est celui que l’on cherche à prolonger, celui à qui on essaye de rendre hommage encore et toujours. A savoir, la liberté d’être et de vivre selon les codes que l’on a décidé de se fixer.

Chez nous, le rock’n’roll n’est que le liant de quelque chose de plus fort.
Il est le point que nous avons tous en commun, mais il est surtout le prétexte qui nous rassemble et nous fait avancer les uns les autres. Depuis 14 ans nous avons à cœur de rendre grâce à notre courant musical préféré en insistant sur le fait qu’il doit véhiculer des valeurs de respect de soi, des autres et de la vie de ceux qui nous entourent…

14 ans que nous sommes devenus une communauté dans la communauté avançant de concert avec des établissements sérieux qui partagent nos valeurs et permettent de restituer une image agréable qui va à l’encontre des clichés qui pourrissent la vie de nombre de personnes, dans tous les domaines, dans toutes les situations… Le rock a cet avantage de proposer un éventail tellement large que tous le monde peut s’y épanouir.

On nous dit souvent que notre clientèle n’a rien à voir avec ce qu’on peut imaginer du monde du rock. Insistons sur le mot “imaginer”. Ça n’est qu’une vision étriquée de la réalité qui nous pousse à se méfier les uns des autres. Sauf que chez nous, tu peux venir comme tu es vraiment et personne ne te jugera. Ce serait mentir de dire que ça n’est jamais arrivé, mais les courageux connards sont vite repartis chez eux en rotant du sang !

Les clichés ! Parlons en justement. De notre côté nous avons choisi d’aller les chatouiller en les pulvérisant à grand coup de “calendrier sexy des barmen confinés !”
En effet, en ce qui nous concerne, à la suite d’une action de solidarité des clients à l’encontre des bars et restaurants de la ville où on été placardés des mots d’encouragement et de soutien, nous avons eu envie de leur rendre la pareille en proposant un calendrier en total contradiction avec l’image que les gens se font de nous.
Nous avons tous pris des poses sexy et entièrement nus, mises en scène dans des situations du quotidien. L’idée de départ, se marrer, s’est transformée en un projet concret d’où a aboutit le tirage de 200 exemplaires de ce dernier. Car si, au début, nous pensions toucher quelques clients très fidèles, nous avons, au final, étendu la distribution à tout un tas d’autres personnes, allant du simple curieux aux personnes enthousiastes à l’idée qu’il se passe enfin quelque chose de marrant dans cet atmosphère insupportable de crise sanitaire, astreignant la plupart des gens à bosser chez eux, élever leurs mômes, s’endormir devant la télé horrible et retourner bosser sans jamais pourvoir faire autre chose pour se libérer l’esprit.
Les médias locaux se sont intéressés à ce projet et toute une multitude d’articles de presse, d’interview radio et de reportages télé sont venus nous prouver que l’ensemble de la population est dans le même état de manque de relation sociale.

Mais pourtant ! Me direz vous : nous avons toutes ces relations sociales dans notre téléphone !
Et bien messieurs dames, permettez moi de vous dire que l’accès illimité a toutes les connaissances de la planète ne vaudra jamais un bon vieux débat sur la propreté du slip d’Eddy Vedder lors du concert à Budapest en Aout 1997 entre Jay Pinelli et Dion Lax, arbitré par Jeanthony Bengoubou et Elian Estime qui sont capables de capter l’attention de tout un bar en finissant par chanter faux sur air d’une musique que tout le monde connait.
Le réseau social c’est ça ! En tout cas c’est le notre et on nous l’a enlevé.
Alors pallions mes bons !
Aujourd’hui c’est nous qui vous divertissons et demain ce sera vous.
La preuve, il n’aura fallut que quelques jours pour que mon acolyte illustrateur JC me propose la création d’un magasine de la distillerie.
Le projet de départ de quelques pages se transforme peu à peu en almanach regroupant toutes sortes de conneries réalisées par une quinzaine de clients et amis fidèles allant de l’œuvre de copains tatoueurs au jeux débiles, en passant par des photos de pin-up et par tout un tas de conneries dont le seul but commun est de se marrer.
Le réseau est en place, et l’envie de se détendre est bien présente, nous le sentons !

Voilà ce qu’est la distillerie ! Voilà ce que nous sommes et voilà également ce que nous tentons de montrer chaque jour. Tout est possible à condition de se respecter soi-même et les autres…

Un an sans ça, c’est une torture pour nous tous !

Et je ne parle pas des problèmes financiers liés à la fermeture de nos établissements. Je parle de la perte totale de repère, de reassurement, de plaisir de partager des moments de toutes sortes, allant de la réussite à un entretient d’embauche à la demande en mariage, tout en passant par le deuil, les échecs et tout ce que nous met la vie dans les pattes…
Ceux qui en souffrent aujourd’hui, sont les résistants dont je parle (dont je fais partie) ceux qui refusent de se soumettre au dictat de la télévision abrutissante qui te vend tout ce dont tu n’as pas besoin…

On parle de rock mais on pourrait aussi parler de tout autre sorte de musique et d’ambiance qui font que la vie metro/boulot/télé/dodo n’est pas une obligation.

Seulement voilà !
Nous sommes dispensables à la société d’après un groupuscule étrange qui se dit gouvernement et n’hésite pas à déléguer leurs prises de décision aux gouvernants locaux, laissant tout un pays dans une illusion de démocratie !
Depuis un an, les cerveaux se ramollissent et seront plus faciles à manipuler à l’avenir, se disent-ils. Mais ça, les amis, c’est sans compter sur la détermination de ceux qui continueront à lutter contre ceux qui veulent nous ôter notre mode de vie, tout du moins celui qu’on a choisi. Quand on reprendra, nous reprendrons avec une rage telle qu’on va attirer vers nous tous ceux qui ont réalisé à quel point la privation des libertés est destructrice pour le mental !

Et pour tous ceux qui en doute encore, on continuera à produire et promouvoir une fois par an les artistes qui méritent 1 million de fois plus, le succès de tout ces ersatz de musiciens préfabriqués qui trustent virtuellement les charts pour mieux dissimuler les vrais sacs à merde de major à deux balles qui s’engraissent comme des porcs jusqu’à épuisement de “l’artiste”. Mais la roue tourne les amis. Au risque de vous choquer, je vais prendre en exemple PNL. Même si ces gens me font saigner des yeux des oreilles et de tout les autres orifices de mon corps, ils ont le mérite de s’auto-produire.
Ce qui est, à mon sens, le meilleur moyen de lutter contre les lobbies des majors qui vomissent l’argent perdu qu’ils auraient pu se faire sur leurs dos. Bravo les gars !

Pour en revenir au rock, nous serons toujours là pour nous faire entendre, nous serons toujours là pour faire monter des inconnus sur notre scène les 21 juin pour faire péter les plombs au Yorkshire de la voisine et nous retrouverons la vie qui nous convient. La vie qu’on a choisi.

Mais avant cela il faudra se débarrasser des parasites qui nous gouvernent et qui ne font rien pour essayer d’entendre la voix de ceux qui appellent à l’aide.
Je pense au courage de Corinne Masiero, qui, en se foutant à poil à la cérémonie des césars à prouvé à la France entière à quel point nos dirigeants son des cons !
J’en veux pour preuve les réactions des politiques indignés par sa nudité et sa laideur.
Je pense plutôt que ces gens ont peur de la réalité, c’est pas tous les jours qu’une femme se met nue “volontairement” devant eux visiblement !
Et bien le rock’n’roll c’est ça ! C’est oser dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas. Et notre mission c’est de fédérer les personnes qui croient en un monde différent et de continuer à partager nos points de vue et désaccords avec tout le respect dû à son interlocuteur !

Quand le peuple docile, arrêtera de se laisser chier dessus impunément, j’invite tous les métalleux de France à montrer l’exemple aux autres pour former le plus grand WALL OF DEATH du monde avec le gouvernement au milieux !

IT’S ONLY ROCK AND ROLL BUT WE FUCKING LIKE IT !!!!

Ce site web utilise des cookies pour une meilleure expérience possible sur notre site web.
Décliner
Accepter