MBF

Où faire une séance photo à Montpellier ?

Où faire sa séance photo à Montpellier ? Quels sont les plus jolis endroits ? Pour les shootings photo en extérieur, en nature, à la mer, il y a tout plein de configurations possibles à Montpellier et ses alentours ! Je suis photographe à Montpellier depuis 2010 et je continue de découvrir des coins incroyables !

Voici une liste home made de coins / lieux / spots que j’ai pioché dans l’Hérault et dans le Gard ! J’ai déjà réalisé des séances photo dans chacun de ces lieux, donc je les connais ! Sachez que j’agrémente cette liste au fur et à mesure de mes découvertes et de mes différentes prestations en tant que photographe. A vous de voir celui qui vous parle le plus et qui correspond le plus à vos attentes. Vous en connaisses d’autres, venez en discutez avec moi !

4 idées à garder en tête avant de choisir le lieu de sa séance photo

  1. La lumière notre meilleure alliée pour des photos magnifiques. Quelque soit le lieu que vous choisirez, sachez que la lumière du jour évolue beaucoup selon l’heure de la journée, la période de l’année, et la météo… Si vous optez pour un spot type : champs de fleurs, le port de Bouzigues ou sur la plage, il n’y a “rien” pour s’abriter, où il n’ y a pas d’ombre. Dans ces cas, c’est beaucoup mieux au coucher de soleil (à la golden hour) (et n’oubliez pas que le soleil ne se couche pas à la même heure en juin, octobre ou mars!). Sinon, en pleine journée vous aurez les yeux crispés/froncés (trop lumineux) et les ombres seront peu flatteuses.
    Donc retenez : vous souhaitez un endroit bien abrité, sous les arbres ou en centre ville : peu importe le moment de la journée, on trouvera des solutions. Si en revanche c’est très dégagé = coucher de soleil.
  2. La fréquentation de cet endroit ! Le lieu que vous avez choisi est peut être très touristique ? Selon la date et l’horaire de notre séance, cela peut vraiment influer et je peux vous assurer que pour vous détendre, c’est pas optimal s’il y a plein de monde qui vous regarde. Par exemple si vous souhaitez faire des photos en plein centre ville de Montpellier, il faut envisager un moment où c’est calme. Par exemple un dimanche matin hors été.
  3. Pas besoin de lieux féériques pour faire de belles photos ! Quelque fois le parc où vous aimez vous balader suffit largement ! Pensez à des spots où vous avez la possibilité d’avoir des configurations différentes. Et idéalement c’est top quand vous pouvez aussi vous assoir (un banc ? un bois flotté ? un petit mur? ) …
  4. Il peut y avoir des frais de déplacements supplémentaires dans ma prestation. Les frais sont inclus jusqu’à 30 kms de Vailhauquès. Soit, au delà de 60 kms ( aller -retour), je facture 0.6€/km d’indemnités kilométriques + péages + parking. A titre d’exemple

La Grande Motte c’est à 88 kms aller retour de Vailhauquès. Soit 16.8€ de frais suppl.
Les Aresquiers c’est à 78 kms aller retour de Vailhauquès. Soit frais offerts.
Les jardins de la fontaine à Nîmes c’est à 150 kms. Soit 54€ + péages 6,20€
Villeneuvette c’est à 88 kms. Soit 16.8€ de frais suppl.

Dernière mise à jour de l’article samedi 7 mai 2022

Prendre des photos près lacs, étangs et plages de Montpellier

Le sud est riche, et il y a plein de plages, lacs, étangs complètement différents, et chacun a sa singularité / spécificité. A vous de choisir ce qui vous correspond le mieux, et qui est le plus proche de chez vous. Attention! Les moustiques sont souvent bien présents à côté de plans d’eau ( et ce n’est pas que l’été ! car de mars à octobre, j’en croise très souvent! Et malheureusement ils adorent sortir à la golden hour, quand la lumière est souvent la plus belle) . Prévoyez des répulsifs pour ne pas avoir des piqûres, les moustiques tigres ici sont voraces.

– Villeneuve les Maguelone (les salines)

Un petit coin de nature avec vu sur l’étang, où quelques fois des chevaux viennent à notre rencontre. Le cadre est sympa. En revanche n’ayant pas d’ombre, il faut impérativement venir au coucher de soleil pour profiter d’une plus belle lumière.

– La Grande Motte 

Ce spot à la mer est sympa car il y a un peu de pinède à l’ombre, un espace arboré avec des bancs, des habitations assez “californiennes”, un carousel, selon la saison une grande roue, et un coin de plage assez sympa. Ça permet une diversité dans les photographies d’une même séance, sans avoir à bouger beaucoup. Le gros plus, la digue en pierre qui surplombe la ville, avec une vue sur la mer à couper le souffle !  Petit bémol, il y a souvent du monde. Il faut donc se sentir à l’aise avec le fait d’être observé. 
Voici des photos que j’ai prises là bas pour une séance jeunes mariés pour la golden hour :

– Le lac de Cécélès à Saint Mathieu de Tréviers

Un cadre de verdure coupé de tout, avec de la garigue et pinède. Le moins : il faut marcher un peu (comptez bien 20 / 30 min) avant d’avoir un petit coin sympa ( prévoyez de bonnes chaussures !).  L’idéal étant d’y aller en matinée ou fin de journée, afin de ne pas avoir une lumière trop forte, pour profiter de l’ombre.
+ d’infos sur le lac de Cécélès où vous pourrez voir des photos : https://www.meeriwild.com/balade-au-lac-de-ceceles/ 

– Les Aresquiers

En été les Aresquiers sont top avec l’étang sec. C’est un lieu que j’aime beaucoup. Là aussi il y a plusieurs configs sympas dont une plage de galets, un pont qui donne sur un canal. Le coucher de soleil y est à se rouler par terre sur les étangs. Seul bémol il y a souvent du monde, forcément le lieu étant prisé et il y a aussi beaucoup de moustiques. Quelques photos réalisées là bas visible sur mon instagram ici : https://www.instagram.com/p/CC-0PE-FAjX/ 

– La forêt des pierres blanches à Séte

Une vue de folie sur le bassin de Thau et la mer. Avec une petite balade avec plusieurs configs où on regarde la vue, où on se pose sur un banc dans la pinède. Vu la hauteur, il y fait souvent du vent, ça donne un côté sauvage je trouve quand les cheveux virevoltent. C’est un lieu que je trouve très inspirant pour ma part.
+ d’infos sur ce joli spot : https://www.tourisme-sete.com/la-foret-des-pierres-blanches.html

– Bouzigues et son port de plaisance

Petite ville avec un charme fou, très pittoresque au bord de l’étang de Thau. Avec pas mal de spots assez différents très proches les uns des autres, magnifique vu sur l’étang. Des petites barques typiques, ou le centre avec ses maisonnettes de village. Il y a aussi un petit ponton qui donne sur le bassin, je trouve ce lieu assez canon.

Photo prise là bas : https://www.instagram.com/p/B2zN4b8gNmR/

– Lac du salagou 

Un lieu incontournable avec sa terre rouge, ses petits cailloux blancs et ses petites dunes. Il est très apprécié car totalement dépaysant !

Dans le même état d’esprit que le lac du Salagou, mais cette fois-ci avec un petit cours d’eau, il y a le canyon du diable qui est tout aussi canon ! + d’infos sur le canyon du diable : https://www.notrebellefrance.com/v5/fr/les-plus-beaux-sites-de-france/le-canyon-du-diable-ou-le-colorado-languedocien

Les parcs pour faire des photos à Montpellier et aux alentours 

Les parcs sont des valeurs sûres, mais petit hic. Ils sont souvent bondés et ont des heures d’ouverture, pas toujours pratique pour avoir une belle lumière juste avant le coucher de soleil. Personnellement, je ne vais quasi plus au domaine de Meric pour faire des séances photos, car il y a souvent vraiment beaucoup trop de monde. Quand aux jardins des plantes à Montpellier, sachez qu’officiellement il est interdit de faire des photos là bas, il faut une autorisation. Donc, je préfère ne pas me retrouver dans une situation inconfortable avec mes clients si on se fait contrôler.
Si on opte pour un parc, je préfère pour ma part, qu’il n’y ai pas trop de monde pour que vous soyez à l’aise et tranquilles. Connaissez vous les parcs tout prêt de chez vous ?

– Le domaine d’O (Montpellier) 

Assez simple, ce parc a des configurations un peu différentes, un champs d’olivier, un jardin à la française, une allée de platane … Il permet d’avoir quelques lieux de nature assez sympas. Et à quelques minutes à pieds, entre deux immeubles, on a aussi un petit spot très sympa avec l’aqueduc et un petit pont en bois.

– Le parc de Laverune

Parc assez simple, mais a de jolis spots dont un arbre géant. Idéal pour les amoureux de nature.

– Le domaine de Restinclières  (à Prades Le lez) 

Le domaine est très grand, assez réputé pour les randonneurs, il propose plusieurs configurations, des jardins à la française (pas toujours super entretenus en été, c’est assez sec). Il y a un coin avec des bancs en pierre, et des petits chemins avec une végétation beaucoup plus luxuriante. + d’infos sur le domaine de Restinclières à Prades Le lez https://www.montpellier-tourisme.fr/offre/fiche/domaine-departemental-de-restinclieres/PCULAR034V50T4AB

– Le parc du Chai du Terral (Saint Jean de védas)

Un petit parc avec pas mal de configurations différentes. Bambouseraie, cactus … En face il y a la voie verte, en cas d’horaire qui dépasse l’heure de fermeture, on peut continuer notre séance photo en face. + d’infos sur le parc https://www.montpellier-tourisme.fr/offre/fiche/le-parc-du-terral/PCULAR034V511Q0Y

Il y a d’autres parc comme le domaine de Méric, le parc du Mas Prunet, j’ai déjà fait des séances photos là bas. Mais lorsque j’y étais il y avait un monde fou. Du coup je ne recommande pas. Concernant le jardin des plantes à Montpellier. Il est en réalité illégal de shooter dedans sans autorisation au préalable. Donc, je ne prends pas le risque qu’on se fasse éjecter pendant la séance.

Faire des photos dans des lieux atypiques ou étonnants à quelques kilomètres de Montpellier  

– Les carrières de Junas 

Complètement atypique, ces grands pans de pierres découpées. Un lieu où la nature reprend ses droits. Ce spot est chouette mais pas en pleine après midi avec un soleil de plomb. Il faut gérer la lumière. Plutôt un coucher de soleil. + d’infos sur les carrières de Junas : http://www.junas.fr/index.php?page=carrieres


– Le petit village de Villeneuvette à côté de Clermont l’Hérault


J’adore ce petit village vraiment atypique, car à la base, ce village était une usine. Oui ! Ce village est d’ailleurs classé en zone de protection su patrimoine architectural, urbain et paysager depuis 1995. En automne les couleurs y sont sublimes. Ses ruelles, sa configuration, il y a plein de jolis petits coins.

+ d’infos sur Villeneuvette https://www.destination-salagou.fr/a-decouvrir/les-incontournables/villeneuvette/

– Les falaises de Cazevieille à Saint-Martin-de-Londres


Ce lieu est époustouflant par sa vue et son cadre ! En revanche, il faut être à l’aise et avoir une bonne paire de chaussures, même si le lieu est facilement accessible, cela peut être vite dangereux sur la falaise.
+ d’infos sur ce spot : https://climbingaway.fr/fr/site-escalade/cazevieille

– Le parc de Nîmes (Jardin de la fontaine ) 


Ce parc regorge de spots incroyables ! Une mine d’or ! J’aime ce type de lieu, car en faisant quelques pas, on a des configurations complétement différentes :
– pierres / monuments abandonnés comme ici https://www.instagram.com/p/Bk28C0dn69H/
– nature luxuriante,
– recoins digne de la Grèce antique,
– zones de gazons avec leurs palmiers https://www.instagram.com/p/Bk28cwVnyXa/ ,
– parcelles digne d’un film romantique
– de la pierre et des cactus, comme au Mexique …

– Les grands parkings

J’ai à plusieurs reprises fait des shootings photo pour des clients fanas d’industriel et de lieux urbains dans des parkings. Je suis assez fan car c’est souvent très graphique. Bon, en général si c’est pour un centre commercial, il faut y aller avant les ouvertures des centres, si le parking reste accessible bien sûr, ou alors en toute fin de journée, afin de ne pas gêner, et de ne pas être trop sollicité.  

– Le village de Montfrin dans le Gard 

Avec ces petites ruelles typiques de village du sud de la france et ses ruchers atypiques (le site de baume, en partie creusé dans la roche, afin d’abriter 76 niches à abeilles). Village tout prêt du pont du gard !

+ d’infos sur ce chouette petit village https://www.tourismegard.com/montfrin/decouvrez-le-village-de-montfrin/tabid/2861/offreid/94f57cf6-e8bf-49dd-a14c-c1fd32c472ee  
Photo prise aux ruchers


– La forêt de clapiers 

Un petit coin de foret typique du sud. J’ai fait une seule séance couple en express làbas, c’était le jour du mariage, donc nous avons juste shooter au début de la forêt. Du peu de ce que j’y ai vu, c’était sympa. C’est une foret assez dense, il faut donc, qu’il fasse très beau pour avoir de la bonne lumière. Idéal étant en plein été, quand on ne peut pas faire de photo à la golden hour (coucher de soleil).
+ d’infos sur ce spot :
https://www.commune-mairie.fr/foret/foret-communale-de-clapiers-F15797O/ 

Faire des photos en ville et dans le cadre urbain de Montpellier

Tout l’enjeu est de trouver un lieu où il n’y a pas trop de passage. Et ça ca demande un peu de stratégie.

– Centre historique de Montpellier

Si vous rêvez d’une séance photo en plein centre ville de Montpellier, le meilleur moment c’est très tôt le matin pour éviter la foule. On se balade vers la place de la Canourgue, on peut descendre jusqu’à la cathédrale Saint Pierre, ensuite repartir vers la rue de l’ancien courrier et rue du bras de fer. Montpellier regorge de petits endroits très sympas pour les photos.

– La nouvelle mairie de Montpellier

Cet endroit en plein centre ville est pas trop passant. Il y a possibilités de faire pas mal de configurations très sympas, il y a un peu de nature et du building. J’aime son côté ultra géométrique, très urbain, ses tonalités très froides aussi qui se métamorphosent à la golden hour. En revanche si vous aimez la vieille pierre, c’est pas pour vous.

Lifestyle Vs Mode-beauté

Quelle est la différence entre un shooting photo lifestyle et un shooting mode beauté ?

C’est une question qui revient souvent ! Dans cet article je vais tout vous expliquer. Cela reste ma vision des choses, ma façon de travailler. D’autres photographes professionnels auront très certainement des façons différentes d’aborder les choses.

Séance photo lifestyle, c’est quoi ?

Pour faire simple : une séance photo lifestyle, c’est un mix entre du photo reportage naturel et de la petite mise en scène de votre quotidien. L’idée étant de sublimer et retranscrire ce que vous êtes / faites dans la vie de tous les jours. Sans fioriture. Et mieux on aura préparer la séance ensemble, plus le résultat sera naturel.

Ensemble on créé des moments qui vous sont familiers et je les photographie soit en mode ninja (j’ai presque une capte d’invisibilité, j’ai dit presque!). Soit je participe et j’insuffle des choses pour vous guider tout en douceur pour que ça soit plus joli, plus esthétique. Pour vous donner un exemple quand vous êtes avec bébé sur les genoux, je vous rappelle que je ne vois que le sommet de votre crane. Donc, faut trouver des stratégies pour profiter des gazouillis tout en ayant une prise de vue sympas.

J’adore les séances photos lifestyle, c’est aussi pourquoi j’aime shooter chez vous. Car c’est votre nid douillet et dans ce lieu, vous avez déjà vos petites habitudes. Et ça c’est top à photographier. Comme ci dessus ce petit chat qui squattait le lit de ces amoureuses ! Et qui nous a valu pas mal de fous rires.

Une séance lifestyle se décline en plein de possibilités ! A la maison ou en extérieur, ou même les deux. En solo ou en duo ou entre potes, pour une séance couple, grossesse ou en famille. Tout est possible.

Côté retouches photos, là aussi le but est de sublimer de façon naturelle de jolis souvenirs. Je fais un traitement colorimétrique très naturel. Pour vous donner un ordre d’idées, pour décharger les cartes mémoires, trier les photos de toute la séance photo et retoucher disons 20/ 30 photos d’une séance lifestyle, il me faut environ une demie journée de travail.

Le tarif d’une séance lifestyle ?

Mes shootings lifestyle débutent à 190€. Cela comprends : le temps de préparation, un shooting de 1h30, la post production d’au moins 20 photos délivrées en haute definition, et la cession de diffusion des photos à titre gracieux.

Vous pouvez voir mon travail de photographe lifestyle à Montpellier et alentours , et avoir plus d’infos sur ce qu’est le lifestyle juste ici : www.buffetfroid.net/photographe-lifestyle

Séance mode beauté, qu’est ce que c’est?

Un shooting photo mode beauté, c’est TOUT sauf du naturel. Même si on essaie des fois d’insuffler des moods plutôt casual, ou encore issu de la culture street. C’est vraiment 100% mis en scène. Tout est calculé, réfléchi, travaillé au détail prêt ! Le lieu, la lumière, le maquillage, le coiffage, le stylisme, le type de poses etc…

Vous êtes nombreux/ses à penser que ces 3 photos sont issu d’un shooting lifestyle. mais pas du tout ! Tout ici à été pensé. Et nous étions une équipe de plusieurs professionnels. Maquilleur/ styliste , Coiffeur et moi même.

Une séance mode peut se décliner en solo, duo ou plus. Mais dites vous bien que plus il y a de monde, plus on aura besoin de temps pour les préparatifs.

Mais … contre toute attente … Ce qui demande le plus de temps au final est peut être la retouche ! Car oui ! La post production rentre en jeu. Les photos type mode beauté demandent énormément de retouches en post production. Surtout s’il n’y a pas de prestations de maquilleur pro. Comptez facile 1h30 de post production / de retouches sur une seule photo (quand il y a un maquilleur), cela peut monter jusqu’à 6h s’il n’y a pas de maquilleur.

Retoucher pour une séance photo mode beauté est bien différent. Mais qu’est ce que cela comprends exactement ?

Harmonisation de la peau et des cheveux de façon globale, ça implique :
– traiter les irrégularité de peaux,
– adoucir ou enlever les points noirs qui créent des aspérités sous le fond de teint,
– gommer les rougeurs / ecchymose sur le corps / cicatrices
– nettoyer les divers boutons / peaux mortes- squames du à une peau séche ( d’où l’importance de bien hydrater sa peau quelques jours avant la séance
– cheveux disgracieux sur le visage ou qui créent des paquets autour de la chevelure…
– atténuer les mains trop rouges.
Et il m’arrive aussi d’effacer des éléments parasites gênant la visibilité comme tâches / cheveux / poils / sur vos vêtements. Selon certaines demandes aussi je retouche un peu les silhouettes.

Etc etc … vous l’avez compris tout cela demande énormément de travail. C’est pourquoi selon la qualité de votre peau, mine de rien, je peux retoucher plus ou moins de photos. Dans mes formules, je pars sur une base de photos délivrées, et j’ajuste si besoin, si la retouche est moins conséquente.

Le tarif d’une séance mode beauté ?

Mes shootings mode beauté débutent à 350€. Cela comprends : le temps de préparation, un shooting de 1h30, la post production d’au moins 5 photos délivrées en haute definition, et la cession de diffusion des photos à titre gracieux.

Pour découvrir mon travail sur des séances mode beauté
Je vous invite à aller sur ma page dédiée à mes shootings mode beauté www.buffetfroid.net/shooting
Extraits d’un shooting mode beauté réalisé à Montpellier : www.buffetfroid.net/photographe-mode

Shooting Jean Paul Gaultier

Dans mon business de photographe j’insuffle beaucoup de moi, de ma personnalité, de mes influences. Parmi les valeurs qui sont importantes à mes yeux, il y a cette volonté de toujours privilégier le local. Instagram pour ça est parfait. On peut y dénicher des talents, des artisans de la région en quelques hashtags. C’est justement comme ça que j’ai découvert le travail de Camille de www.moments-etc.com !

Camille fait parti de ses petits artisans locaux (elle est sur Nîmes) dont j’aime beaucoup le travail. Sa particularité ? Elle réalise et customise avec audace des biscuits sablés gourmands sur tout ce que vous voulez ! Et ses petits gateaux sont trop trop canons ! Je ne sais plus très bien comment cela c’est fait, mais un jour, nous nous sommes dit ” il faut qu’on travaille ensemble sur un shooting photo loufoque”. Forcément moi quand c’est atypique, j’aime ! Et puis j’aime bien les challenges !

Ni une ni deux on a commencé à discuter de nos passions. Et forcément Jean Paul Gaultier a pointé le bout de son nez très rapidement. Toute personne qui me connait, sait que je suis une GROSSE fan de l’univers de Jean Paul Gaultier. Ce créateur est à mes yeux un véritable mentor. Une source inépuisable d’inspirations. Il y a tellement à dire sur ces créa, sur lui, sur son audace, et son amour pour la culture punk.

Le shooting photo s’est divisé en deux parties. Une première en mode photo reportage quand elle réalise ses biscuits dans son atelier. Atelier qu’on a un peu redécoré avec toute notre collection d’objets de Jean Paul Gaultier… J’ai shooté avec la lumière qu’il y avait sur place. J’avais envie de quelque chose de simple, qui lui ressemble.

Et une autre partie où on a mis en scène les biscuits finalisés toujours dans son atelier avec lumière naturelle. En réalisant quelques mise en scène inspirées de l’univers de JPG.

Alors oui, DISCLAIMER ! Camille ne travaille pas en marinière et jupe de cuir ! Par ailleurs elle fait toujours très attention aux gestes sanitaires. Ici, on s’est dit qu’on allait se mettre un peu en scène. Un photo reportage un peu “faux” pour donner un peu plus de glamour et de punk ! Sans masque, ni gants. …

Oui en vrai de vrai Camille ne porte pas de bracelets à clous. Ce sont les miens ( ah ah ah ah ah !).


Et voilà les petites merveilles ! Au menu des sablés : la marinière et le corset, emblèmes iconiques de JPG. Un clin d’œil à un partenariat avec coca (oui bon, je suis pas fana de la marque coca cola … mais bon … les bouteilles étaient trop méga canons! On peut faire quelques exceptions).

Et surtout LA star ! L’ourson en peluche “Nana” sur lequel le petit Jean Paul Gautier s’amusait à coudre des seins en forme de pointes ! Les fameux seins en “cone” qu’on retrouvera plus tard sur les corsets de Madonna sur sa fameuse tournée Blond Ambition tour en 1990.


Pride Montpellier

Cet été j’ai rejoins l’équipe qui a travaillé sur les visuels officiels pour la pride 2021 à Montpellier (aussi appelée “marche des fiertés” ou encore “LGBT+ pride” ). Quand on m’a parlé de ce qu’ils imaginaient : travailler sur une idée de diversité, c’est à dire : montrer plus de modèles racisés, avoir des modèles d’âge différent, des corps différents, intégrer aussi le handicap dans les représentations. J’ai de suite accepté !

Celleux qui me connaissent, savent combien les sujets comme le handicap, l’idée de diversités des corps, des genres, des orientations sexuelles (…) sont des sujets importants à mes yeux ! Alors quand le directeur artistique m’a dit (entre autre) nous aurons le duo avec la drag queen Fiona del Fion et Quentin qui est paraplégique. J’étais ravie !

J’ai donc apporté ma petite touche dans cet énorme projet. Et j’ai adoré le fait de casser un peu les codes. Comme avec Nina. Une modèle très “poupée” qui nous fait une belle grimace et deux gros doigts d’honneur. J’aime cette idée qu’il ne faut pas se fier aux apparences, et que, oui, on est peut être racisée, lesbienne, et très apprêtée, la personnalité d’une personne ne se définit pas seulement à un physique et une garde robe. Idem pour le couple shooté en mode kinky avec Vincent et Niko, j’avais envie de mélanger de la douceur aussi, un peu de délicatesse. En fait tout les modèles ont cette singularité, leur contradiction.

Voici donc les visuels de ce projet, c’était un shoot intense, fait en un temps record mais j’ai adoré ce challenge. J’ai donc réalisé les photos en studio sous la direction d’Othman. Et Antoine Taboureux a, quant à lui, fait tout le travail de détourage, incrustation, graphisme et typo. Il y a l’affiche de l’évènement mais aussi une exposition prévue dans un lieu atypique à Montpellier. Mais je vous en dis plus d’ici quelques jours !


Team :
Direction Artistique Othman De Poltorasky
Typo / Graphisme Antoine Taboureux https://www.facebook.com/atpicturesofficiel Photographe Miss Buffet Froid
Studio photo Studio411
Maquillage Diane Martin https://www.facebook.com/diane.martin.3344
Coiffure Herwiyn David
Assistant plateau Jordan Charron Foucher
Les modèles :
ROUGE : Vincent https://www.instagram.com/vincenzoachille34/ & Niko Blt
ORANGE : Herwiyn David
JAUNE : Nina Anasthasia Bégé
VERT : Aurore https://www.facebook.com/aurore.roccia.9
BLEU : Enzo https://www.instagram.com/enzo.mlle/
VIOLET : Quentin Delogu & Fiona Del Fion
Marche des fiertés organisée par l’association Fierté Montpellier Pride


“Nos fiertés sont SANS frontières”
Marraine Alice Nkom, avocate au Cameroun, lauréate du 1er prix pour la liberté en 2018
Parrain Adam Ouchaa, président.e fondateur.rice du collectif #ATYAF, travaillant sur les de la communauté LGBQI+ et du féminisme au Maroc
RDV les 24 et 25 septembre 2021 sur la place du Peyrou à Montpellier dès 14h00 !

Le Déjeuner sur l’Herbe

Vente caritative pour la Culotte

Lors de notre dernier projet photo en co‑création avec le collectif de la culotte, nous avons revisité l’emblématique et controversé “déjeuner sur l’herbe”. J’aimerais aujourd’hui vous le proposer à la vente, en édition limitée à 80 exemplaires.

Il s’agit de deux photographies tirées sur un papier d’exception, avec encre pigmentaire, en format 20X30 cm, livré avec son passe partout sur mesure et sa pochette crystal de protection. Pour l’impression, j’ai choisi @tomoe.fr à Montpellier, car leur prestation haut de gamme est fabuleuse. Vous pouvez voir les tirages en vidéo ici sur insta vente-caritative-pour-la_culotte

Le tirage d’art sera signé de ma main, et vous aurez le tirage + un certificat d’authentification. Chaque tirage est au prix de 80€. Sur ces 80€, je m’engage à reverser 50% des bénéfices à l’association @la_culotte. Parce que ça fait sens, et parce que soutenir la scène queer Montpelliéraine est essentielle à mes yeux.

Sachez que si nous arrivons à ventre les 80 exemplaires de chacune des photos, nous organiserons un évènement avec le collectif la culotte avec plein de surprises, où chaque acheteur recevra une invitation privée. Ouh yeah ! 

La vente se clôturera le 25 septembre 2021, date de la marche des fiertés à Montpellier.

“Le déjeuner sur l’herbe” revisité par la photographe Miss Buffet Froid



Mix séances bébé & famille été 2021

Cet été fut intense pour moi ! On a rattrapés pas mal de mois de confinement ! Et j’ai enchainé non stop les séances photos. Voici un petit mix de plusieurs séances grossesse, nouveau né et famille. Toutes réalisées sur Montpellier et alentours. Au menu, des câlins, des fous rires, et plein de complicités. Le tout dans un mood hyper naturel et lifestyle ! Tout ce que j’aime faire en tant que photographe !
Merci pour votre confiance sans faille ! J’adore capturer ces jolis moments avec vous.

Shooting Nouveau né

Voici un petit extrait d’une mini séance photo “nouveau né” réalisée à la maison. Souvent la fatigue est là quand on est nouveaux parents, on est débordés par mille et une choses à faire. Pas le temps, l’accumulation de fatigue aussi, et oui les nuits peuvent être courtes. C’est pourquoi, de mon point de vue une séance nourrisson à la maison, c’est l’idéal. Vous êtes confortablement installés. Si bébé a faim, ou s’il y a un accident de couche ou de vomis, tout est à portée de main. Et si vous vous sentez particulièrement fatigués, on y va en douceur entre le lit, le canapé… Pour bébé, c’est le top aussi, car on ne le sur-sollicite pas. Tout est en douceur.

Ici l’appartement était assez sombre, c’était pourtant l’été mais le soleil ne rentrait presque pas dans le salon. J’ai donc joué sur les clairs obscurs, et on a travaillé pour être au maximum au plus prêt des fenêtres.

Côté technique, cette année, j’ai fait pas mal de changements dans mon matériel photo. Et ma dernière acquisition c’est un objectif macro qui est idéal pour ce type de séance ! Car je peux faire des minis détails des pieds, des mains, des bouches ! hu hu ! J’adore ça !  

#5 Lenny & Audrey Selva

Voici le 5eme volet de mon projet très personnel “I AM THE VIRUS“.

En quoi consiste le projet ? J’ai donné une carte blanche sous forme de texte + un visuel, à des des acteurs de la scène métal et alternative de Montpelier et du grand sud. Pour qui nous racontent, ce qu’ils vivent / pensent depuis un an, avec la pandémie.

Pour voir les précédentes cartes blanches, c’est par ici :
#1 Fab Caro Muriel Palaciohttps://www.buffetfroid.net/i-am-the-virus-1/
#2 Guillaume Texier (La Distillerie) & Jizusshttps://www.buffetfroid.net/2-guillaume-jizuss/
#3 Brett Caldas lima & Fanny Saint Pierrehttps://www.buffetfroid.net/montpellier-scene-metal-pandemie/
#4 Alex Scarlean https://www.buffetfroid.net/scarlean/

TEXTE : LENNY chanteuse du groupe FUNERAL PARADE
ILLUSTRATION : AUDREY SELVA (tatoueuse)

[…]
2019:
– Tu fais quoi dans la vie ?
-Je suis Chanteuse !
-Et sinon Tu as un vrai métier ?
2020 :
[…] non essentiel.les.! 

non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les …. non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les… non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les … non essentiel.les…

STOP !

Comment peut-on encore sous estimer la puissance des mots ? Et celui-ci, appliqué à l’être humain est d’une violence sans équivoque !

2021 : Je fais quoi dans la vie ?

J’essaie de trouver les moyens de garder la tête hors de l’eau, j’essaie de voir le positif de la situation, je profite de ces heures imposées à la maison pour tester de nouvelles choses, instruments, techniques, je cogite sur de nouveaux projets qui verront peut-être le jour, je travaille et je fais ce que je sais faire de mieux dans la vie : créer !

Le plus dur dans tout ça, c’est de ne pouvoir se projeter et d’avoir l’impression d’être sur une route interminable sans savoir quand j’arriverai à destination… mais… je sais que je ne suis pas seule, je sais que nous sommes tous sur des routes parallèles qui finiront par se rejoindre, et c’est ce qui me fait tenir : nos retrouvailles !

Alors aujourd’hui plus que jamais je me sens légitime et je ne laisserai personne me faire croire que je suis non essentielle !

Ce monde actuel sans concert, sans théâtre, sans cinéma, sans exposition et sans tellement d’autres choses est la preuve vivante que nous sommes tous plus essentiel.les que jamais !

NOUS SOMMES ESSENTIEL.LES !

Et ne laissons jamais personne nous faire croire le contraire ! Jamais !

On se retrouvera plus déterminés que jamais : Restons forts, restons solidaires, restons Rock’n’roll, et comme on dit chez nous nous : See you in the pit ! 🤘🙂🖤

#2 Guillaume & Jizuss

Deuxième volet de mon projet I AM THE VIRUS, retrouvez l’explication du projet et le premier témoignage ici ! Avec l’illu de Fab Caro et le texte de Muriel Palacio.

ILLUSTRATION : JIZUSS
https://www.instagram.com/jizuss_art/

TEXTE : GUILLAUME TEXIER LA DISTILLERIE

Ça y est ! Nous y sommes. Voilà 1 an tout pile que l’on est “confinés” en France.
Enfin. Techniquement, nous avons été confinés 3 mois l’année dernière et ensuite nous avons pu retrouver nos emplois, notre mode de vie et notre réseau social à nous, pendant un court moment.
Si je résume ce “nous” au monde des métalleux, et que je le réduis au monde de la Distillerie, je me contenterais de dire que notre microcosme de gens, n’ayant pour but, que celui de se réunir autour d’un verre pour discuter de chose et d’autre ou simplement s’en coller une belle pour être sûr de la regretter le lendemain. Alors je pense que l’on fait partie des derniers résistants.
Sans faire de parallèle hasardeux avec les vrais héros de la résistance pensant l’occupation, le mode de vie pour lequel sont morts nos héros est celui que l’on cherche à prolonger, celui à qui on essaye de rendre hommage encore et toujours. A savoir, la liberté d’être et de vivre selon les codes que l’on a décidé de se fixer.

Chez nous, le rock’n’roll n’est que le liant de quelque chose de plus fort.
Il est le point que nous avons tous en commun, mais il est surtout le prétexte qui nous rassemble et nous fait avancer les uns les autres. Depuis 14 ans nous avons à cœur de rendre grâce à notre courant musical préféré en insistant sur le fait qu’il doit véhiculer des valeurs de respect de soi, des autres et de la vie de ceux qui nous entourent…

14 ans que nous sommes devenus une communauté dans la communauté avançant de concert avec des établissements sérieux qui partagent nos valeurs et permettent de restituer une image agréable qui va à l’encontre des clichés qui pourrissent la vie de nombre de personnes, dans tous les domaines, dans toutes les situations… Le rock a cet avantage de proposer un éventail tellement large que tous le monde peut s’y épanouir.

On nous dit souvent que notre clientèle n’a rien à voir avec ce qu’on peut imaginer du monde du rock. Insistons sur le mot “imaginer”. Ça n’est qu’une vision étriquée de la réalité qui nous pousse à se méfier les uns des autres. Sauf que chez nous, tu peux venir comme tu es vraiment et personne ne te jugera. Ce serait mentir de dire que ça n’est jamais arrivé, mais les courageux connards sont vite repartis chez eux en rotant du sang !

Les clichés ! Parlons en justement. De notre côté nous avons choisi d’aller les chatouiller en les pulvérisant à grand coup de “calendrier sexy des barmen confinés !”
En effet, en ce qui nous concerne, à la suite d’une action de solidarité des clients à l’encontre des bars et restaurants de la ville où on été placardés des mots d’encouragement et de soutien, nous avons eu envie de leur rendre la pareille en proposant un calendrier en total contradiction avec l’image que les gens se font de nous.
Nous avons tous pris des poses sexy et entièrement nus, mises en scène dans des situations du quotidien. L’idée de départ, se marrer, s’est transformée en un projet concret d’où a aboutit le tirage de 200 exemplaires de ce dernier. Car si, au début, nous pensions toucher quelques clients très fidèles, nous avons, au final, étendu la distribution à tout un tas d’autres personnes, allant du simple curieux aux personnes enthousiastes à l’idée qu’il se passe enfin quelque chose de marrant dans cet atmosphère insupportable de crise sanitaire, astreignant la plupart des gens à bosser chez eux, élever leurs mômes, s’endormir devant la télé horrible et retourner bosser sans jamais pourvoir faire autre chose pour se libérer l’esprit.
Les médias locaux se sont intéressés à ce projet et toute une multitude d’articles de presse, d’interview radio et de reportages télé sont venus nous prouver que l’ensemble de la population est dans le même état de manque de relation sociale.

Mais pourtant ! Me direz vous : nous avons toutes ces relations sociales dans notre téléphone !
Et bien messieurs dames, permettez moi de vous dire que l’accès illimité a toutes les connaissances de la planète ne vaudra jamais un bon vieux débat sur la propreté du slip d’Eddy Vedder lors du concert à Budapest en Aout 1997 entre Jay Pinelli et Dion Lax, arbitré par Jeanthony Bengoubou et Elian Estime qui sont capables de capter l’attention de tout un bar en finissant par chanter faux sur air d’une musique que tout le monde connait.
Le réseau social c’est ça ! En tout cas c’est le notre et on nous l’a enlevé.
Alors pallions mes bons !
Aujourd’hui c’est nous qui vous divertissons et demain ce sera vous.
La preuve, il n’aura fallut que quelques jours pour que mon acolyte illustrateur JC me propose la création d’un magasine de la distillerie.
Le projet de départ de quelques pages se transforme peu à peu en almanach regroupant toutes sortes de conneries réalisées par une quinzaine de clients et amis fidèles allant de l’œuvre de copains tatoueurs au jeux débiles, en passant par des photos de pin-up et par tout un tas de conneries dont le seul but commun est de se marrer.
Le réseau est en place, et l’envie de se détendre est bien présente, nous le sentons !

Voilà ce qu’est la distillerie ! Voilà ce que nous sommes et voilà également ce que nous tentons de montrer chaque jour. Tout est possible à condition de se respecter soi-même et les autres…

Un an sans ça, c’est une torture pour nous tous !

Et je ne parle pas des problèmes financiers liés à la fermeture de nos établissements. Je parle de la perte totale de repère, de reassurement, de plaisir de partager des moments de toutes sortes, allant de la réussite à un entretient d’embauche à la demande en mariage, tout en passant par le deuil, les échecs et tout ce que nous met la vie dans les pattes…
Ceux qui en souffrent aujourd’hui, sont les résistants dont je parle (dont je fais partie) ceux qui refusent de se soumettre au dictat de la télévision abrutissante qui te vend tout ce dont tu n’as pas besoin…

On parle de rock mais on pourrait aussi parler de tout autre sorte de musique et d’ambiance qui font que la vie metro/boulot/télé/dodo n’est pas une obligation.

Seulement voilà !
Nous sommes dispensables à la société d’après un groupuscule étrange qui se dit gouvernement et n’hésite pas à déléguer leurs prises de décision aux gouvernants locaux, laissant tout un pays dans une illusion de démocratie !
Depuis un an, les cerveaux se ramollissent et seront plus faciles à manipuler à l’avenir, se disent-ils. Mais ça, les amis, c’est sans compter sur la détermination de ceux qui continueront à lutter contre ceux qui veulent nous ôter notre mode de vie, tout du moins celui qu’on a choisi. Quand on reprendra, nous reprendrons avec une rage telle qu’on va attirer vers nous tous ceux qui ont réalisé à quel point la privation des libertés est destructrice pour le mental !

Et pour tous ceux qui en doute encore, on continuera à produire et promouvoir une fois par an les artistes qui méritent 1 million de fois plus, le succès de tout ces ersatz de musiciens préfabriqués qui trustent virtuellement les charts pour mieux dissimuler les vrais sacs à merde de major à deux balles qui s’engraissent comme des porcs jusqu’à épuisement de “l’artiste”. Mais la roue tourne les amis. Au risque de vous choquer, je vais prendre en exemple PNL. Même si ces gens me font saigner des yeux des oreilles et de tout les autres orifices de mon corps, ils ont le mérite de s’auto-produire.
Ce qui est, à mon sens, le meilleur moyen de lutter contre les lobbies des majors qui vomissent l’argent perdu qu’ils auraient pu se faire sur leurs dos. Bravo les gars !

Pour en revenir au rock, nous serons toujours là pour nous faire entendre, nous serons toujours là pour faire monter des inconnus sur notre scène les 21 juin pour faire péter les plombs au Yorkshire de la voisine et nous retrouverons la vie qui nous convient. La vie qu’on a choisi.

Mais avant cela il faudra se débarrasser des parasites qui nous gouvernent et qui ne font rien pour essayer d’entendre la voix de ceux qui appellent à l’aide.
Je pense au courage de Corinne Masiero, qui, en se foutant à poil à la cérémonie des césars à prouvé à la France entière à quel point nos dirigeants son des cons !
J’en veux pour preuve les réactions des politiques indignés par sa nudité et sa laideur.
Je pense plutôt que ces gens ont peur de la réalité, c’est pas tous les jours qu’une femme se met nue “volontairement” devant eux visiblement !
Et bien le rock’n’roll c’est ça ! C’est oser dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas. Et notre mission c’est de fédérer les personnes qui croient en un monde différent et de continuer à partager nos points de vue et désaccords avec tout le respect dû à son interlocuteur !

Quand le peuple docile, arrêtera de se laisser chier dessus impunément, j’invite tous les métalleux de France à montrer l’exemple aux autres pour former le plus grand WALL OF DEATH du monde avec le gouvernement au milieux !

IT’S ONLY ROCK AND ROLL BUT WE FUCKING LIKE IT !!!!

#1 Fab Caro & Muriel Palacio

C’est probablement mes grands frères qui m’ont donné le virus de la musique, je devais avoir 4 ou 5 ans. Depuis, il n’a jamais cessé de grandir, à tel point que sans musique, je dépéris. 

Oui mais voilà patatras, depuis mars 2020, plus rien ou presque. Bien sûr il y a bien quelques albums achetés de ci de là, des lives matés sur youtube ou sur twitch… On s’adapte.

 

Pour comprendre ma démarche, il faut savoir que de 1994 à 2006, j’ai été très impliquée dans la scène métal française. Au fil du temps, je suis restée naturellement très proche des musiciens, et aussi de ces personnes que j’appelle « les gens de l’ombre » qui travaillent énormément : labels, salles de concerts, producteurs, entrepreneurs de spectacle, tourneurs …

Aujourd’hui. Après un an. J’avais envie de leur proposer humblement, une zone d’expression. Pourquoi ? Parce que quoiqu’on dise, ils ont une incroyable résilience, une capacité à trouver des ressources inespérées dans cette période tourmentée et anxiogène. Ils sont tout simplement inspirants.

I AM THE VIRUS

Un texte + une illustration 
J’ai demandé à une vingtaine d’acteurs de la scène alternative,  une carte blanche via la rédaction d’un texte sur ce qu’ils vivaient depuis 1 an, ils étaient totalement libres.  Ensuite, un artiste ( photographe, illustrateur, infographiste), a travaillé sur une “image” pour illustrer le propos du texte, avec sa propre sensibilité. 

Voici donc la toute première carte blanche de ce projet I AM THE VIRUS !  Merci infiniment à Muriel et à Fabrice pour leur confiance ! D’ici quelques jours, je posterais une nouvelle participation, et ainsi de suite pendant plusieurs semaines … 

 

I AM THE VIRUS : Zone d’expression pour les acteurs de la scène métal et alternative française par la photographe Miss Buffet Froid. 

 

I AM THE VIRUS #1

Muriel Palacio & Fab Caro

ILLUSTRATION : Fab Caro  – TEXTE :  Muriel Palacio / What The Fest – EX Tenebris LUX

 

On ne peut rien refuser à une nana qui a pour pseudo un film de Bertrand Blier. Et qui a les cheveux bleus. Et qui immortalise dans son œil de photographe des instants suspendus. 

PRESENTATION :
Ici Muriel Palacio, l’éminence rouge de WHAT THE FEST / EX TENEBRIS LUX.  Eduquée chez les bonnes sœurs  à  Cornette,  au conservatoire de piano et à l’art lyrique, j’avais  autant de chance de tomber dans la déferlante punk que de chopper le Covid 19. Et pourtant, début des années 80, je me pris de plein fouet la vague alternative de Montpellier ville rock. De voyages en voyages, de concerts en concerts, glissant inexorablement vers l’indus, metal et les projets chelous, je me mis à entraîner un cercle d’amis dans la création des Folles Soirées. Puis arriva le WHAT THE FEST?! , festival improbable en plein fief taureau-chevaux avec IGORRR, the Young Gods,  Tétines Noires et empreint d’une certaine théâtralité… Résolument tournée vers les arts de rue, je gère également la Cie BRUITQUICOURT.  Dernier né de mon cerveau en fusion, EX TENEBRIS LUX, un festival unique en son genre autour des cultures divergentes en lieux atypiques (Eglises, Friches industrielles, Théâtres, Salles de concert). Je suis fière d’être également présidente de l’excellente école de musique montpelliéraine : Top Espace Musical où je massacre les morceaux de batterie avec mes pieds et mains en mousse avec une synchronisation approximative.

L’APOCALYPSE MOLLE selon St Covid

2020, la  Palme d’Or de l’apocalypse la plus ennuuuuuyeuuuse de l’histoire de l’humanité.  ZERO  pointé, aucun glamour. Bref la pandémie ultra NASE.

(Apparté) : j’ai sciemment choisi de mettre de côté le chaos, la désillusion, la déprime, le temps passé à faire et défaire, l’énergie incommensurable du trou noir qui te happe, le gnagnignani ouin ouin covid, pour ne relater au final que le positif de l’affaire.

1 -Parce que c’est intrinsèquement mon ADN, aller de l’avant.
2- Parce que, dotée d’une grande faculté de résilience et d’une plasticité du cerveau à toute épreuve
3- parce qu’au final, tant que tu rebondis, cette situation est chiante mais tu relativises. L’important, c’est de ne pas perdre l’envie.

Bref,  ce confinement ne partait pas trop mal. C’était la guerre il paraît ! Frissons de l’apocalypse…  Les 17.18.19 mars 2020,  j’étais même vaguement hystérique :   je déguisais mon chien, mon chat, mes toilettes, mes enfants,  mon mari, on buvait trop, on mettait la musique à fond, on dansait, on vomissait. La routine.  Puis patatras, ce fut le vide intersidéral de l’espace, l’univers se dissolvant alors en un néant absolu. Mince, on avait annulé la date LOFOFORA/VERDUN à Victoire qu’on préparait depuis 1000 ans, puis le EX TENEBRIS LUX 2020.  Le NO FUTURE sans effervescence. Pour éviter de sombrer dans un ennui encore plus mortel que ce microbe tout pourri, il a bien fallu remonter à la surface.

Et Halleluyah, Des ténèbres jaillit la LUMIERE ! (EX TENEBRIS LUX pour ceux qui ont fait Latin)

CONCLUSION :   Faut pas s’leurrer, ce Covid m’aura permis de viser la lune,  de me projeter la tête dans les étoiles, de surfer sur de belles constellations et de jeter les jalons de PUTAIN de projets de l’espace :  Venue du Hellfest sur le festival 2021, partenariats avec de nouveaux lieux et artistes , retour du festival en plein air, et CERISE SUR LE COVID, acquisition d’un hameau en ruines au Pic St Loup pour en faire un tiers-lieu artistique ouvert à tous les freaks de la terre. En 2022, Les chevaliers de l’apocalypse métal seront en  route dans l’arrière-pays.

Donc je choisis de te remercier MICROBE. 

MERCI à toi ô COVID19 
Mais maintenant, il faut que tu partes.
J’ai RDV tout bientôt  avec mes frères et sœurs de toutes les chapelles du spectacle VIVANT. Et , puisqu’on organise des concerts en église, voici donc une petite prière à ton intention …

Dear COVID,
Thank you to watch over my brothers and sisters in metal,
Help us burn brightly together for music and enjoy  our final reward : Live concerts.
Please go to hell NOW.
In Dance / Pit / Pogo  / we trust.  
Amen
WTF. 666

——————————————————-
Mail : muriel@whatthefest.com
site web : www.whatthefest.com
Facebook : www.facebook.com/WhatTheFestProd
Instagram : www.instagram.com/what_the_fest

 

Ce site web utilise des cookies pour une meilleure expérience possible sur notre site web.
Décliner
Accepter