MBF

Je ne fais plus de mini-séances

“On ne veut qu’une mini séance photo, on souhaite juste que quelques photos !”

Voilà une phrase que mes clients me disent de temps en temps, quand ils me contactent pour une séance photo.

J’ai conscience que des photographes en font, que cela existe… Mais j’ai décidé d’arrêté car cela ne corresponds plus du tout à ma façon de travailler, ni ma philosophie. J’ai arrêté de faire ces mini séances, car j’avais l’impression de passer à côté de l’essentiel, des pépites.

Avec l’expérience, ma pratique photographique a évolué

Voilà bientôt 10 ans que je suis photographe à mon compte, et depuis 5-6 ans je réalise du photo reportage pour du mariage. Depuis toujours, ce que je souhaite transmettre : c’est montrer la vie, le quotidien dans tous ses états. Ça passe par des images naturelles, spontanées, pleines de mouvements. J’aime l’intensité des regards, les mots que racontent ses embrassades ou ses mains qui se joignent, les éclats de rire, les moments de folie des enfants qui se lâchent quand ils jouent … Si je devais garder 3 mots pour parler de mon travail je dirais : INTIME / NATUREL / GRAIN DE FOLIE.

Ce sont les mariages qui ont réellement bouleversé ma vision de la photographie. Parce que grâce à tous ces moments vécus en live où je n’avais pas de “pouvoir de mise en scène”, j’ai pu voir la beauté des complicités se révéler sous mes yeux. Ces moments forts naturels qu’on ne mets pas en scène et que la vie nous offre spontanément, ils sont bel et bien là. Il suffit de les capter au bon moment.

Mon sens de la mise en scène venait d’abord du théâtre

Au départ, j’étais une photographe qui guidait énormément, parce que je venais du monde de la performance artistique et du théâtre, étant moi même modèle, comédienne. Je réalisais un peu le même travail qu’un metteur en scène pour une pièce de théâtre, je guidais mes clients pour leur donner des clés pour que leur posture soit naturelle et dynamique.

Etant une férue des gestuelles naturelles, du langage corporel, j’étais super directive. Sauf que pour certaines personnes, j’avais beaucoup de mal à avoir cette “décontraction” que je cherchais à tout prix. Cela restait figé, et je déteste ces poses rigides, étriquées (bouhhhh ! oui je déteste vraiment ça). Je me suis rendu compte que quelque fois, ça ne marchait pas comme je l’aurais espéré. J’ai donc au fur et à mesure mis en place tout un tas de nouvelles stratégies, en m’adaptant constamment aux personnes que j’avais en face de moi.

Préparer la séance en amont, c’est primordial!

Dans ses stratégies justement, je me suis rapidement rendue compte que préparer en amont les séances avec les familles et les couples, boostait catégoriquement l’efficacité des séances. Tout le monde était plus détendu. Ce temps de préparation sont rassurants et surtout devenus essentiels à mes yeux, car il me permettent de vous connaitre, de saisir ce qui est important à vos yeux. Vous avez aussi la possibilité de me poser tout un tas de questions, et comprendre comment je travaille.

Un exemple tout bête mais qui est ULTRA important, c’est de connaître – avant de caler la séance – le rythme des enfants. Si vous avez prévu une séance famille en pleine après midi, mais que la petite dernière fait sa sieste à ce moment là… Cela risque d’être compliqué. Donc en anticipant un peu tout ça ensemble, on se libère de pas mal de cafouillages. Idem si on fait une séance avec plusieurs enfants, on ne peut pas les sur-solliciter non stop pendant 45 min, ça va les épuiser. Il faut donc construire une séance cohérente, qui respecte les besoins et spécificités des petits, tout en ayant des chouettes moments pour eux.

Prendre le temps, c’est la clé!

Autre point qui a révolutionné mes séances : prendre le temps. Au départ dans mes formules, j’avais des séances d’une heure. Il s’est avéré que toutes mes séances au final duraient presque le double … Pourquoi ?

Parce que j’ai remarqué que commencer une séance en prenant un thé, en montrant les différentes tenues tranquillement, en me faisant faire un petit tour des lieux, en discutant, … ça prenait du temps et surtout cela permets déjà de se détendre. Au fur et à mesure du temps, les personnes ne font plus vraiment attention à moi. C’est comme si j’étais une amie, une proche avec qui on blague et on joue.

Pendant la séance photo, il arrive que quelque chose de fort se passe entre les membres d’une famille, si de mon côté, j’ai tout ce qu’il me faut en termes de photos, je ne me vois pas leur dire “allez stop ça suffit on passe à la suite!”. J’essaie de faire des transitions avec douceur surtout s’il y a des enfants! Faire une séance photo, c’est certes faire de la photo, mais c’est aussi partager un moment privilégié avec ceux qu’on aime. Je fais tout mon possible pour que chacun puisse garder un joli souvenir de ce moment. C’est pour cela que je m’assure de construire une bulle hors du temps où on se sent à l’aise, on se permets d’être soi sans jugement, où on déguste les pépites que nous offre la vie. Et pour ça, y a pas 50 façons de faire. Prendre le temps c’est la clé !

Et puis, y a pas à tortiller ! On a jamais les même choses quand on shoote 30 minutes top chrono ou quand on shoote 2 heures. J’ai jamais eu le même résultat, les personnes ne sont pas du tout décontractées de la même manière. A moins d’être mannequin professionnel ou comédien ( et encore que !).

La diversité des images

Autre point qui a révolutionné mes séances, c’est de proposer des configurations différentes pour plusieurs “tableaux”. Par exemple si on est en shooting chez soi, il est intéressant de penser à plusieurs tableaux à réaliser au fur et à mesure : cuisiner un gâteau  avec les enfants, jouer dans la piscine, faire des câlins sur le canapé, partir en balade dans la petite forêt d’à côté et on revient pour la dégustation du gâteau !  Ces activités permettent de ne pas se dire “qu’est ce que je fais de mes mains?!”, cela permets d’avoir des échanges vraiment naturels entre vous et surtout cela permets d’avoir une belle diversité de lumières, décors etc… Donc d’avoir une belle diversité dans les images.

Choisir de faire les photos chez soi, ou dans des lieux qu’on aime

Et enfin, chose que j’ai fini par complètement adopter : proposer des séances à domicile. Parce que votre maison, c’est votre nid à vous, votre déco, parce que vous connaissez tous les recoins de toutes les pièces, parce que vous avez des gestes quotidiens dans cette maison, parce que vous y sentez en sécurité. Et que par exemple si on fait une séance famille, on oubliera rien, ni la couche de la petite dernière, ni le doudou favori du grand, ou l’Ipod de l’aîné qui adore danser sur cette chanson et qu’il a décidé de nous faire très spontanément une démo de hip hop !

“On est vraiment pas du tout à l’aise, on ne sait pas poser …”

Je ne compte plus le nombre de couples ou de familles qui m’on dit ça. Alors oui ! C’est vrai, tout le monde vous le dira, je suis une personne qui mets les gens à l’aise, je suis plutôt positive, pétillante et je fais plein de blagounettes.

Mais je suis surtout une humaine sensible et je m’adapte aux personnes que j’ai en face de moi. Je ne veux surtout pas brusquer. Si le couple que j’ai en face de moi est timide, plutôt réservé, dans une configuration de stress, je vais y aller en douceur, je vais faire de mon mieux pour qu’ils puissent se détendre, se sentir bien, en sécurité… Dans mon parcours professionnel, j’ai eu pas mal de casquettes, dont celle de coach, enseignante et animatrice culturelle. Ce qui fait que j’ai une vrai sensibilité au relationnel. Mon travail de photographe est très humain. Et j’ai une personnalité assez pétillante et bienveillante. Donc très rapidement, je mets les gens à l’aise.

Un jour, j’ai eu une future maman à 8 mois de grossesse, qui a complètement craquée dans les 1ere minutes de la séance photo et elle s’est mise à pleurer. Elle était à bout, fatiguée, et se mettait beaucoup de pression pour être “parfaite”. J’ai posé mon appareil, et j’ai proposé à son amoureux de lui ramener une boisson chaude, et nous avons commencé à discuter toutes les deux, tranquillement. Pour être honnête, je ne me souviens plus trop ce que je lui ai raconté, mais je sais que 20 min plus tard, nous faisions des photos, et elle avait le sourire aux lèvres.

Des clients ravis !

Un peu comme les couples qui ne croient pas que leur journée de mariage passera à une vitesse folle, sans avoir – des fois – le temps de manger ! Et qui après l’avoir vécu me disent TOUS sans exception ” tu avais raison !”. J’ai beaucoup de clients qui après coup me disent “merci, c’était bien mieux en effet de prendre le temps, au final on a pas du tout vu la séance passer !” ou encore “C’était une excellente idée de faire la séance à la maison, on s’est vraiment sentis à l’aise!” …

Envie de réserver une séance photo ? C’est par ici !

Ce site web utilise des cookies pour une meilleure expérience possible sur notre site web.
Décliner
Accepter