Today je vous parle d’un accessoire que l’on voit de plus en plus dans les mariages et shootings photos : Les fumigènes (smoke bomb en anglais). J’avoue, je suis fan des volutes que cela créé. Ça donne toujours aux séances des ambiances assez folles. Selon les marques, on peut vraiment avoir des couleurs intenses, et vraiment l’effet est ouf ! J’ai pu tester plusieurs marques, et modèles. Je vous concocte donc un article home made exclusivement basé sur mon expérience !

Les fumigènes à friction ou grattoir

Un peu comme une allumette que l’on va gratter sur son grattoir fait de poudre de verre et de phosphore rouge, les fumigènes à friction doivent être grattés manuellement. Voici une vidéo qui vous montre comment cela fonctionne, ici pas besoin de briquet. Il faut gratter le bouchon contre l’intérieur. Et la fumée jaillit.

J’ai déjà utilisé pour mes clients ce type de fumigène à grattoir, mais je ne le referais plus. Pour la petite anecdote : J’avais eu une demande pour un enterrement de vie de jeune fille, on m’a demandé des fumigènes un peu au dernier moment. En général je commandais sur internet, mais là, j’ai du opter pour la boutique de farce et attrape du coin. Comme une allumette, la première friction ne suffit pas toujours, il faut donc refaire la manœuvre. Lors de cet EVJF, j’ai eu une témoin, qui s’est brûlé la main, car elle a fait une deuxième friction alors que le déclenchement était en train de partir, elle ne l’avait pas vu. Rien de grave fort heureusement, elle n’a eu qu’une légère brûlure, mais je n’ai plus jamais voulu utiliser ce type de fumigène que je le trouve pas assez safe ! De plus, la marque que j’avais utilisé était vraiment médiocre, les couleurs ternes et les volutes pas vraiment denses, c’était carrément moins bien que celle que je connaissais (Enola Gaye).

Les fumigènes à goupille

Cette fois ci c’est comme une grenade, il y a une petite goupille qu’il faut tirer d’un coup sec, et le fumigène part, ici aussi pas besoin de briquet. Voici une petite démo qui vous permets de bien voir le fonctionnement.

Dans les fumigènes à goupilles, il y en a plusieurs sortes et de plusieurs marques. Ceux que je connais surtout sont les Enola Gaye qui sont trés préputés chez les photographes.  Il y a plusieurs modèles, des petits et des gros. Il y a même certains qui sont double « sorties ».

Qu’est ce que cela change ? Tout simplement la durée et la densité de la fumée. Voici un gabarit plus grand de la marque enola gaye :

Cette vidéo est intéressante car on se rends vraiment compte des étincelles qui jaillissent du bloc. Il est donc vivement recommandé d’utiliser des gants et de ne surtout pas dégoupiller vers soi ! Perso, j’ai déjà eu des goupilles qui se cassent qui rendent les fumigènes inutilisables. J’ai eu aussi un fumigène qui a pris feu à l’allumage. J’avais sous la main une bouteille d’eau, j’en ai un peu versé dessus, et ça a permis de repartir. Dites vous bien, que c’est un accessoire cool, mais qu’il faut le manipuler avec beaucoup de précaution !

La goupille est à tirer perpendiculairement au tube, pour un meilleur effet.

C’est une combustion, et ça émet des étincelles, donc, le tube va vraiment chauffer. Si vous n’êtes pas à l’aise avec ça. Posez le par terre, l’effet peut être tout aussi chouette. Sachez que l’extrémité inférieure du fumigène reste la plus froide, donc du bout des doigts c’est plus safe si vous voulez le garder en main. Dans tous les cas, soyez prudent lors de l’allumage. Ne les utilisez pas dans des zones contenant beaucoup de matières sèches et inflammables, et vous pouvez vous  protéger les yeux si besoin ou des gants, même si cela n’est pas nécessaire, cela peut rassurer vos modèles.

Les fumigènes à double sortie

Voici une vidéo avec un modèle de ENOLA GAYE à goupile. 

Est ce que le fumigène tache ?

Chaque fois que j’en ai utilisé, je n’ai pas eu de soucis de ce type, pourtant j’ai lu de ci de là des témoignages comme quoi cela avait taché. La seule chose que j’ai eu ce sont des résidus du à la combustion, un peu comme quand on est à côté d’un feu de cheminée ou d’un barbecue, des minis particules noires virevoltent et peuvent se déposer sur la peau ou les vêtements. Mais rien de vraiment voyant. Après, j’ai toujours demandé à mes modèles et aux couples de bien tenir du bout des doigts le fumigène et de ne pas le tourner vers soi.

Est ce qu’on peut les utiliser partout ?

« S’ils apparaissent relativement tolérés dans les moments de liesse populaire, les fumigènes sont pourtant réglementés dans leur utilisation et souvent interdits sur la voie publique. La loi prévoit en effet différentes catégories pour les feux d’artifice, des plus bénins autorisés aux mineurs à ceux qui nécessitent d’être certifiés comme professionnels. Or, deux fumigènes peuvent appartenir à deux catégories différentes selon leur puissance ou leur durée. » + d’infos ici : Infos http://www.francesoir.fr/lifestyle-vie-quotidienne/acheter-et-utiliser-des-fumigenes-qu-elle-reglementation et les textes de loi : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000533806&categorieLien=cid

En sachant cela, c’est à vous de voir. Les produits ne doivent être utilisés que dans les zones où vous êtes autorisé à les utiliser. Sur un terrain privé, ce sera le propriétaire du terrain qui sera responsable. Si c’est un terrain public, ce sera l’autorité locale. Evidemment où qu’ils soient utilisés, vous devez toujours être sûr que c’est safe ! Par exemple, si vous en plein été dans la garrigues. C’est à proscrire ! car des petites étincelles peuvent jaillir et créer un feu  !

Quelques conseils pendant la séance photo

Assurez-vous de planifier vos prises de vue avec soin, vérifiez vos réglages avant d’utiliser le fumigène!  C’est important car vous devrez travailler très rapidement une fois qu’il est déclenché. Ils ne durent qu’une minute environ et il faut quelques secondes pour qu’il y ait suffisamment de fumée pour produire un effet sympa. Ce sera donc très très bref !

Si le vent est très léger, la fumée se dissipera rapidement. En revanche s’il y a beaucoup de vent, c’est très difficile à gérer ! Perso, j’évite quand il y a du vent, car c’est quasi impossible d’avoir un effet sympa.

Choisissez un lieu bien aéré ! Bien ouvert, sinon vous risquerez d’avoir une masse de fumée trop intense, et l’ambiance risque d’être irrespirable. En général, je demande toujours au modèle s’ils sont asthmatiques ! Car le fumigène peut provoquer de légères gênes pendant quelques secondes. Je préfère toujours m’assurer que tout soit safe.

Demandez au modèle de commencer en dirigeant de la fumée derrière elle/lui pendant quelques secondes avant de faire le mouvement ou la pose que vous aviez en tête. Cela créera une toile de fond intéressante. Si le modèle bouge le fumigène, demandez lui de le faire doucement. Cela vous donnera des traînées de fumées avec des volutes vraiment sympa.

Vous pouvez aussi placer le fumigène dans un accessoire. Il existe plusieurs exemples en ligne de photographes mettant des fumigènes dans des objets pouvant être conservés par un modèle, comme des cages à oiseaux, des lanternes, des citrouilles pour des ambiances pour halloween …

Après la séance

Les fumigènes peuvent continuer à chauffer une fois qu’ils ont cessé d’émettre de la fumée. Prévoyez donc un endroit sûr pour les déposer une fois que vous en aurez fini, en général, je les mets dans un récipient de type boite en fer et je verse un peu d’eau pour être sûre que cela ne s’enflamme pas, surtout en plein été. Après, quand je suis sûre que ce n’est plus chaud, je mets à la poubelle classique. Il arrive aussi que les goupilles se perdent dans la nature, en les dégoupillant. Essayez d’être attentif et de bien les mettre à la poubelle aussi.

Les différents types de modèles de la marque enola gaye avec leur temps de diffusion

Enola Gaye les plus populaires

Enola Gaye est l’une des marques les plus populaires et les mieux cotées. Ces fumigènes ont été conçus à l’origine pour les matchs de paintball et d’airsoft. Mais ils sont également devenus les favoris des photographes en raison de leur facilité d’utilisation, et de la gamme de couleurs disponibles.

Ils durent environ 60 à 90 secondes avant de s’éteindre ( tout depends du modèle que vous aurez choisi). Le site Web d’Enola Gaye offre des informations utiles sur les différences entre chacune des couleurs et en termes de quantité de fumée, de vitesse de sortie et de densité de fumée. Globalement je dirais que je suis satisfaite de la marque. Même si de temps en temps je tombe sur des fumigènes qui ne fonctionnent pas convenablement.
[EDIT – NDRL mars 2019 – sur une commande réalisée en ligne 1 fumigènes sur 2 se cassait au niveau de la goupille, donc, je ne pouvais plus les utiliser. Prévoyez toujours des fumigènes en plus au cas où quelques uns ne fonctionnent pas bien ]

Les grenades à fumée Enola Gaye se vendent généralement entre 5 et 10 € pièce. Il existe un tas de site qui en vendent.

 

Cool mais …. pas écologique !

Pour finir ce petit topo … Sensible aux compositions des produits que j’achète, j’ai essayé à plusieurs reprises de trouver leur composition, mais je n’ai rien trouvé nulle part. Même si les sites balancent un tas de normes, on en sait pas plus. Malheureusement, cet accessoire qui donne des ambiances vraiment canon à vos photos, est aux antipodes des pratiques écolo et eco-friendly. Et c’est bien dommage… Voilà pourquoi j’en utilise de moins en moins …
Vivement des fumigènes éco-friendly !

CONTACTEZ MOI